FAKE-CITY - Jean-Marc Yersin
     
FAKE-CITY
A l’aube du 3e millénaire, notre monde se dédouble, augmenté de sa part virtuelle dans laquelle, jour après jour, nous nous projetons.
Comme dans un miroir, nous nous y «sublimons» mais tel un vrai miroir , il nous renvoie notre propre image, associée à notre part d’ombre...
Par effet de mémoire, il nous amplifie, plus rien de nous ne se perd, plus rien ne disparaît. En croissance infinie, ce «nouveau monde»
nous duplique dans une illusion d’éternité.

Mais par delà ce miroir, les mécanismes que nous créons en créent d’autres ... les informations que nous livrons en génèrent d’autres ...
bonnes ou mauvaises, elles s’amplifient. Images, sons, textes, informations, ne sont que bytes et pixels. Ce nouveau monde les digère,
les distille et nous les renvoie... elle semblent vraies ... et pourtant elles trompent.

Apparaissent des images qui ne sont plus formées par l’optique au travers de la Camera Obscura... mais sont fruits de calculs,
d’assemblages automatiques de données, de captures de rayonnements de toutes sortes, captés par les satellites qui nous survolent.
L’image de nos villes devient synthétique... le bleu du ciel, automatique, est toujours identique, normalisé comme le bleu-vert de la mer.
Dans ce nouveau paysage, notre regard se perd...nous perdons nos repères… Fakes News... Fake-View… Bienvenue à Fake City !
Top